Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C’est suite à un court séjour sur la Terre que l’extraterrestre Bitzül Pita, provenant d’une proche planète, mais non encore localisée dans le système solaire, a eu une mésaventure des plus pittoresque. En effet, de retour sur sa planète, après des vacances bien méritées sur Terre, Bitzül Pita, humoriste de profession, a écrit un sketch inspiré vraisemblablement de son séjour terrien. Alors qu’il s’attendait, avec son nouveau crû humoristique, rencontrer les faveurs du public, au final, il a eut droit à un accueil pour le moins tiède, voir mitigé. Mais c’est surtout au lendemain de son spectacle que les choses se sont vraiment corsées quand une bonne partie de son public a appelé carrément à le boycotter. Idem pour les médias de cette planète, qui, à leur tour, n’ont pas tardé à le descendre en flamme, parlant d’un Bitzül Pita «aigri, morose, qui n’a plus sa verve d’antan». Le sketch inspiré des terriens a en effet plus choqué que fait rire. C’est surtout une réplique, dite au milieu, qui a fait mouche. Faisant mine de s’esclaffer plus qu’il n’en faut pour déclencher les zygomatiques de la salle, Bitzül Sama a ainsi déclaré : «On appelle les habitants de la terre des terriens. Ou des êtres humains. Au choix. Franchement, il faut reconnaît qu’ils sont un peu détraqués ces mecs : ils clignent des yeux tout le temps, sans arrêt ! Ils ne parviennent pas à garder leurs yeux ouverts ne serait-ce que quinze secondes. Et c’est de naissance ça, les pauvres ! Hahahahaha ! » Alors que son intention était de faire rire son public, ce dernier au contraire, compatissant au «déréglage» des terriens, a trouvé les galéjades de l’humoriste de très mauvais goût. La Ligue des droits des extraterrestres n’a pas tardé à s’impliquer, et a fait aussitôt condamner l’humoriste à une amende fortement salée. « Même si nous sommes la ligue de la défense des droits extraterrestres, nous défendons néanmoins le droit des minorités qui vivent sur notre planète, notamment terriennes. D’ailleurs, je fais remarquer que certains terriens habitant chez nous font souvent des allers-retours dans leur planète d’origine. Là bas, ils élisent domiciles dans des chambrettes qu’ils appellent ‘’assemblées élues’’. Mais là n’est pas le sujet : cet humoriste a été très indélicat à leurs endroits, et s’il a été condamné, ce n’est que justice !», raconte le porte-parle de cette ligue. Bitzül Pita, quant à lui, a finit par exprimer ses regrets, avouant avoir commis, en jouant ce sketch, une véritable bourde…ce à quoi la Ligue de la défense des droits des extraterrestres lui a répliqué : « si l’erreur est humaine, elle n’est pas extraterrestre ! »

L’incroyable mésaventure d’un humoriste extraterrestre
Tag(s) : #Insolite

Partager cet article

Repost 0