Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

On s'en souvient tous : le mois dernier, une jeune militante des Droits de l'Homme a passé 24h en garde-à-vue à Tlemcen pour avoir postée, sur facebook, une caricature tournant en dérision Bouteflika et ses sbires.

Par cette interpellation musclée, le pouvoir a voulu lancer un message fort à tous les récalcitrants et aux autres déconneurs du web : "tenez-vous tranquille"

Seulement, la communauté des Internautes algériens, loin de se laisser intimider, a décidé de se concerter pour prendre les devants. Depuis, des vidéos et caricatures tout aussi virulentes sont postées quotidiennement sur facebook et twitter, et le pouvoir algérien ne voit que du feu.

Une internaute récalcitrante nous explique la combine : "Bien simple, sur facebook, il y a une option qui s'appelle "personnalisé", autrement, ne rendre visible les publications qu'à celles et ceux qu'on choisi, excluant de facto les intrus. C'est ce que j'ai fait : j'ai bloqué les compte de tous les membres du gouvernement. Du coup, je continue à poster des publications virulentes, où je les tourne en ridicule, mais eux ne s'aperçoivent pas."

Ensuite, avant de s'esclaffer, elle nous racontera cette anecdote : "Comme il a constaté que je ne publiais rien contre le pouvoir, Amar Saâdani, me croyant à présent une des leurs, m'a même envoyé un bouquet de fleurs hahahahaha"

Algérie : face à la répression qui sévit sur le web, les Internautes se concertent
Tag(s) : #politique

Partager cet article

Repost 0