Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1-Le groupe des 19-4 rappelle "l'Audience" de Marco Ferrerri

2-les photos du général Tartag rappellent "le Photogénique" de Dino Risi.

3-"affreux sales et méchants" d'Ettore Scola c'est forcément Ali Belhadj, Hamadache, Double Kanon et consor

4-Une journée particulière d'Ettore Scola, le jours des coups de feu à Zeralda

5-Le grand embouteillage de Luigi Commencini où les rues d'Alger.

6-100 millions ont disparu d'Ettore Scola, ou la chute du prix du baril du pétrole.

7-"L'homme aux cents visages" de Dino Risi, ou Amara Benyounes et ses nombreuses volte-faces.

8-"Séduite et abandonnée" de Pietro Germi, ou Louisa Hanoune (ça marche aussi avec Khalida Toumi)

9-"Les monstres", de Dino Risi c'est Saadani, Ghoul et et quelques autres

10-"L'inassouvie" de Dino Risi ou Boutelika, toujours pas rassasié de mandats.

11-"Le fanfaron" Saïd Bouteflika.

12-"La dolce vita", certains députés de l'APN, notamment ceux qui ont voté la loi de finance 2016, qui se la coulent douce.

13-"Main basse sur la ville" de Francesco Rosi, où les promoteurs qui bétonnent Oran au détriment de son patrimoine

14-"La bataille d'Alger" bien sûr de Gilo Pantecorvo qui rappelle...ben la bataille d'Alger, mais l'actuelle, celle des clans.

Les étranges similitudes entre la classe politique algérienne et le cinéma néoréaliste italien
Tag(s) : #politique

Partager cet article

Repost 0